Chères Jenlinoises, chers Jenlinois,

Soyez les bienvenus sur le tout nouveau site de la commune. Ce site a été élaboré par la nouvelle équipe municipale et se veut être un outil d'information et de communication pour vous tous et tous les visiteurs de notre village.

Nous espérons que vous y trouverez toutes les rubriques nécessaires mais n'hésitez pas à nous faire vos remarques et suggestions pour nous aider à l'améliorer.

Certaines pages sont en construction.

Sur cette page vous trouverez les communiqués importants que je souhaite vous faire.

Portez vous bien et à très bientôt.

Johan Dremaux 

11/11/2020

Journée nationale de commémoration de la Victoire et de la Paix

Il ne nous a pas été possible d'ouvrir ces commémorations au public pour des raisons sanitaires et nous en sommes peinés.

Je tenais à partager avec vous les mots qui ont été prononcés ce jour.

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées, chargée de la mémoire et des Anciens combattants :

C’était il y a un siècle.
Ce 10 novembre 1920, la Grande Guerre est achevée depuis deux ans. Dans la citadelle de Verdun, Auguste THIN, soldat de deuxième classe et pupille de la Nation, dépose un bouquet d’œillets blancs et rouges sur le cercueil d’un soldat. Un parmi tous les combattants des Flandres, de l’Artois, de la Somme, du Chemin-des-Dames, de Lorraine, de la Meuse… Un de ces braves ! Un des poilus qui participa à une interminable guerre. Un de ces Français qui œuvra à la tâche incommensurable de la Victoire.
Un parmi des milliers qui est devenu le Soldat inconnu.
Le 11 novembre 1920, le peuple de France l’accompagne solennellement sous les voûtes de l’Arc de Triomphe. La patrie, reconnaissante et unanime, s’incline respectueusement devant son cercueil, en saluant la mémoire de tous les soldats morts sous le drapeau tricolore.

Quelques mois plus tard, il était inhumé. Depuis 1923, la Flamme du Souvenir veille, nuit et jour, sur la tombe. Chaque soir, elle est ravivée pour que jamais ne s’éteigne la mémoire. La sépulture du Soldat inconnu est devenue le lieu du recueillement national et le tombeau symbolique de tous ceux qui donnent leur vie pour la France. Cet anonyme représente chacun de nos morts et tous nos morts en même temps.
Cette mémoire vit également dans chacune de nos communes, dans chaque ville et village de France, dans chacun de nos monuments aux morts, dans chacun des cimetières, dans nos mémoires familiales. Elle vit dans l’œuvre de Maurice GENEVOIX qui entre aujourd’hui au Panthéon. Le Président de la République l’a souhaité en l’honneur du peuple de 14-18.
Maurice GENEVOIX n’entre pas seul dans le temple de la Nation. Il y entre en soldat des Eparges, en écrivain et en porte-étendard de « Ceux de 14 ». Il y entre avec ses millions de frères d’armes, ceux dont il a immortalisé le souvenir, l’héroïsme et les souffrances. Il y entre avec toute la société, de la première ligne à l’arrière, mobilisée face à l’adversité et qui a tenu avec une admirable endurance. 8 millions de soldats combattirent sous les couleurs de notre drapeau, aucun d’entre eux ne revint totalement indemne. Des centaines de milliers furent blessés dans leur chair comme dans leur âme. 1 400 000 tombèrent au champs d’honneur.

Nous ne les oublions pas. Inlassablement, nous les honorons.
Chaque 11 novembre, la Nation rend également un hommage solennel à tous les morts pour la France, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui. Chaque année, nous rappelons leur nom.
Chaque 11 novembre est un moment d’unité nationale et de cohésion autour de ceux qui donnent leur vie pour la France, de ceux qui la servent avec dévouement et courage. En ces instants, au souvenir des évènements passés et aux prises avec les épreuves de notre temps, nous nous rappelons que c’est tout un peuple, uni et solidaire, qui fit la guerre, qui la supporta et en triompha.

A l'occasion de la journée d'hommage le ministère des armées souhaite que chaque commune de France énonce les noms et l'unité d'appartenance de chaque militaire mort pour la France :

  • Chef de bataillon Clément FRISON-ROCHE, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;

  • Chef de bataillon Benjamin GIREUD, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;

  • Chef d’escadrons Nicolas MÉGARD, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;

  • Capitaine Pierre-Emmanuel BOCKEL, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;

  • Capitaine Alex MORISSE, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ; 

  • Major Julien CARETTE, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;

  • Maréchal des logis Romain SALLES DE SAINT-PAUL, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;

  • Chef d’escadrons Romain CHOMEL de JARNIEU, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;

  • Adjudant Alexandre PROTIN, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;

  • Maréchal des logis-chef Valentin DUVAL, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;

  • Maréchal des logis-chef Antoine SERRE, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;

  • Adjudant Jérémy LEUSIE, 93e régiment d'artillerie de montagne (93e RAM), mort pour la France ;

  • Adjudant Andreï JOUK, 2e régiment étranger de génie (2e REG), mort pour la France ;

  • Caporal-chef Volodymyr RYBONTCHOUK, 1er régiment étranger de génie (1er REG), mort pour la France ;

  • Brigadier-chef Dmytro MARTYNYOUK, 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), mort pour la France ;

  • Brigadier Kévin CLÉMENT, 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), mort pour la France ;

  • Brigadier Tojohasina RAZAFINTSALAMA, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France ;

  • Maréchal des logis Andy FILA, 14e régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste (14e RISLP), mort pour la France ;

  • Maréchal des logis S.T, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France ;

  • Brigadier Arnaud VOLPE, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France.

Nous avons ensuite respecté une minute de silence pour eux et nous  avons tenu à associer à cet hommage les victimes récentes du terrorisme ​:

  • Samuel Paty, assaciné le 16 octobre à Conflans Sainte Honorine

  • Vincent Loquet, Simone Berreto Silva, Nadine DeVillers, assassinés dans la Basilique Notre Dame de Nice le 29 octobre.

12/09/2020

Une décision bien difficile à prendre :

C'est toujours un déchirement d'abattre un arbre, devoir en abattre 180 devient un crève-cœur. Voilà dix ans que les spécialistes du Parc Régional de l'Avesnois ont conseillé à la municipalité d'abattre tous les peupliers de la voie ferrée (de la route de Sebourg à la limite de Curgies) qui ont atteint leur maturité et deviennent dangereux. On ne peut plus surseoir car la sécurité des promeneurs est désormais compromise.

Le conseil municipal a sollicité un second avis technique, puis a demandé à une société spécialisée de proximité (Boinor) de procéder à l'abattage cet hiver.

Le paysage va donc évoluer mais cette opération permettra rapidement à la strate sous les houppiers situés en deuxième rideau de se développer. Il s'agit de pousses d'arbres d'essences locales comme le merisier, l'aubépine, l'érable sycomore, le frêne, le peuplier tremble et le chêne. La somme reversée par la société sera destinée à replanter pour compléter les espaces dénudés l'automne prochain.

Le parc naturel et la Région se proposent de nous aider techniquement et financièrement pour le reboisement. Ce seront des espèces nobles qui seront privilégiées (le chêne sensible, le hêtre vert, le charme, l'érable sycomore et le merisier). Nous comptons aussi sensibiliser les enfants des écoles et les associer à cette opération écologique de plantation.

Promeneurs amoureux de ce cadre bucolique, nous partageons votre désappointement ; il nous faudra un peu de patience et attendre que Dame Nature nous propose

un nouveau paysage champêtre. 

Johan Dremaux

20/07/2020

Concernant la vie associative à Jenlain :

L'Association Jenlinoise de Tourisme a toujours eu pour vocation de fédérer l'ensemble des associations, afin d'organiser, en partenariat avec la municipalité, de belles et grandes fêtes, qu'il serait difficile voire impossible à organiser sans le concours de tous. Cette ambition,consistant à rassembler toutes les bonnes volontés de Jenlain mais aussi de l'extérieur, a été voulue par ses Fondateurs et portée par ses adhérents depuis maintenant 30 ans !

Les Fêtes organisées ont largement contribué au rayonnement de notre commune et surtout permis de renforcer le lien social et « le bien vivre ensemble » à Jenlain !

C'est en cela que nous pouvons considérer que l'AJT fait partie « du patrimoine » de notre commune !

La municipalité continuera de s'engager à ses côtés et avec les associations pour que, si les conditions sanitaires le permettent, le marché de Noël 2020 et le Festibière 2021 puissent se tenir.


Je remercie chaleureusement les associations qui se sont mobilisées pour que les valeurs d'ouverture, de rassemblement, d'union et de partage puissent vivre et que « l'esprit jenlinois » perdure.

Je remercie Jean Louis Gravez et toutes les personnes qui ont proposé leur candidature pour intégrer le comité de l'AJT et lui apporter ainsi un nouvel élan (en tout 18 membres du comité dans lequel 7 associations + le CCAS sont désormais représentés !). Je souhaite au nouveau Président et son équipe de bien travailler ensemble.


Merci aux forces vives Jenlinoises et à tous ceux qui participeront à l'organisation des fêtes à venir !

Johan Dremaux

 

©2020 par Jenlain. Créé avec Wix.com